mardi 20 septembre 2016

Des avancées concrètes pour les minimas sociaux et les politiques d’insertion

Le groupe de gauche de l’ADF se félicite des annonces du Premier ministre Manuel Valls concernant l’évolution nécessaire des minimas sociaux afin de renforcer leur efficacité et le soutien aux politiques d’insertion départementales.

Dès le printemps, les président-e-s de départements de gauche avaient appelé à s’engager pleinement dans une évolution des minimas sociaux afin d’en simplifier le fonctionnement (et à terme les fusionner) et de faciliter l’accès aux droits pour les citoyens.

Les annonces du Premier ministre, qui s’inscrivent dans la ligne des préconisations du rapport de Christophe Sirugue, illustrent la volonté du Gouvernement de renforcer, dans la logique du juste droit, le bouclier social que représentent ces minimas sociaux dont le RSA.

Pour autant les départements de gauche réaffirment qu’ils seront vigilants à ce que ces évolutions n’impactent pas leurs budgets dont certains connaissent déjà de grandes difficultés. Ainsi, ils rappellent leur demande de la mise en place dès 2016 d’un fonds permettant d’apporter une correction aux iniquités existantes quant au poids de cette protection sociale sur ces budgets.

Les départements de gauche se félicitent également de la volonté du Premier ministre de renforcer les politiques d’insertion départementales en créant un fonds complémentaires dédié de 50 millions d’euros en complément de l’actuel Fonds de mobilisation départementale pour l'insertion (150 millions d'euros).

Cette mesure demandée par le groupe de gauche de l’ADF est impérative afin de permettre aux départements de réaffirmer et renforcer leur action dans le redressement économique et social de la France en soutenant ceux qui ont la volonté d’investir dans l’accompagnement des personnes vers l’emploi via les politiques d’insertion.